AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Enea Genesis Sanders } Requiem For A Dream

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Enea G. Sanders

avatar

Féminin Nombre de messages : 132
Age : 25
Nationnalité : Anglaise
Groupe : (en attendant la sign) AVATAR BY CAR00W!
Patronus : Loup
Date d'inscription : 02/01/2009

Un peu Plus sur Moi
Links &.& Other:
Puissance Magique:
90/100  (90/100)

MessageSujet: Enea Genesis Sanders } Requiem For A Dream   Dim 11 Jan - 2:56





    «

    Au premier jour, ils créèrent la Terre, à partir de roches en fusion et de matière stellaire. Ce n'était qu'une boule de feu, un immense brasier au coeur d'un enfer lugubre et noir, triste et sans vie. Elle finit par arrêter de brûler, mais ce n'était qu'une illusion. Brûlante. Elle était vive, tout le monde pouvait le voir. Sa surface ardente était si magnifique, si puissante, que l'espace autour d'elle finit par s'en lasser, et la refroidit de son gel glacial. Aussi devint-elle froide, une carapace solide et froide. Mais à l'intérieur continue de brûler un brasier d'une indicible puissance, un brasier en gestation qui ne demande qu'à naitre. La Terre refroidit donc, et alors purent aparaître les premières formes de vie. Ne croyez pas les scientifiques qui vous feront avaler leurs prétendues démarches sur le développement de la vie selon le comportement d'organismes unicellulaires... Les sorciers, quant à eux, savent ce qu'il en est. Tout d'abord, vinrent les démons de l'ancien monde, des flammes à l'intérieur de la Terre. Ils firent régner le chaos, car c'était là tout ce qu'ils connaissaient. Ils étaient réputés pour faire le mal, du moins est-ce ce que nos parchemins relatant l'histoire nous racontent. Des démons. C'était leur ancienne appellation. Aujourd'hui, on les appelle les vampires et les lycans. Puis, vinrent les hommes. Malgré leur apparente faiblesse, tout petits qu'ils étaient, ils avaient un avantage sur les démons: contrairement à ces derniers, quand un danger menaçait, ils faisaient front ensemble, unis. Ainsi les hommes chassèrent les démons de la surface de la Terre, les enfermèrent dans ce qu'on appelle le Néant. Les hommes prirent possession de la Terre. Cependant, certains démontrèrent des habiletés... spéciales. Ainsi les hommes se divisèrent en deux catégories: les Sorciers et les Moldus... && les poupées de porcelaine, elles, où ont-elles leur place?

    Qu'est-ce qu'un requiem? C'est une messe pour les morts. Rien que ça? Ce terme a été employé quelques fois au cours des derniers siècles, par des personnalités importantes telles que Mozart. C'est alité et d'une faiblesse incroyable que ce compositeur autrichien de renom débuta la composition de l'une des pièces les plus géniales de son temps, son Requiem.Il était veillé par sa femme ainsi que sa belle soeur, et c'est ainsi entouré qu'il réalisa avec une tristesse à déchirer l'âme qu'il ne verrait pas la fin de son Requiem, qu'il ne le terminerait pas.Ce compositeur de génie, que tous acclamaient à la cour de l'empereur, s'est éteint le 5 décembre à l’âge de 35 ans, dans l’indifférence générale, et fut enterré dans une fosse commune de la ville de Vienne, en Autriche. C'est dans l'oubli qu'un personnage destiné à la grandeur est mort... Mort avec ses rêves et ses espoirs... Requiem for a dream. La messe d'un rêve mort. Cela résume ma vie. Savez-vous ce que c'est, de ressembler à une poupée de porcelaine tant vous semblez fragile tandis que vous n'êtes en vérité pas si délicate que cela? De toujours vous faire regarder avec pitié, alors que dans votre poitrine rugit un coeur de lion? Moi, oui. Requiem for a dream. L'histoire de toute une vie: la mienne.
    »




Dernière édition par Enea G. Sanders le Dim 11 Jan - 5:58, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enea G. Sanders

avatar

Féminin Nombre de messages : 132
Age : 25
Nationnalité : Anglaise
Groupe : (en attendant la sign) AVATAR BY CAR00W!
Patronus : Loup
Date d'inscription : 02/01/2009

Un peu Plus sur Moi
Links &.& Other:
Puissance Magique:
90/100  (90/100)

MessageSujet: Re: Enea Genesis Sanders } Requiem For A Dream   Dim 11 Jan - 3:14



Découvrez Imogen Heap!



(c) J0KER

« ENEA GENESIS SANDERS »



      IN FIELDS WHERE NOTHING GREW BUT WEEDS;;
      I F0UND A FL0WER AT MY FEET, BENDING IN MY DIRECTION


        NOM COMPLET : ENEA GENESIS SANDERS.
        ANNÉE D'ÉTUDE : SEPTIÈME.
        ÂGE : 17 ANS.
        NATIONALITÉ : BRITANNIQUE.
        DATE DE NAISSANCE : 31 OCTOBRE.
        ORIENTATION SEXUELLE : HÉTÉRO, JUSQU'À PREUVE DU CONTRAIRE.
        ASCENDANCE : SANG PUR.
        RACE : HUMAINE.
        MAISON SOUHAITÉE : GRYFFONDOR OU SERDAIGLE, À VOUS DE JUGER (=

        AVATAR : ALEXIS BLEDEL.
        PSEUDO : JOKER - ALEXE.
        OPINION : WAHH ('L)
        DÉCOUVERTE : UNE PETITE LUTINE DES BOIS M'A DIT QU'IL RÉOUVRAIT (:
        SUGGESTIONS : AUCUNE POUR L'INSTANT.
        PRÉSENCE : 7 SUR 7, 5 QUAND JE SUIS EN EXAMENS.








    (c)J0KER


    Here's the day you hoped would never come
    Don't feed me violence
    just run with me through roads of speeding cars.
    The papercuts the cheating lovers
    The coffee's never strong enough
    i know you think it's more than just bad luck
    There there baby
    it's just text book stuff
    it's in the ABC of growing up
    Now now darling
    oh don't lose your head
    cause none of us were angels
    and you know I love you yeah
    Sleeping pills know sleeping dogs lie
    never far enough away
    Glistening in the cold sweat of guilt
    I've watched you slowly winding down for years
    You can't keep on like this...
    now's a bad a time as any
    There there baby
    it's just text book stuff
    it's in the ABC of growing up
    Now now darling
    oh don't kill yourself
    cause none of us were angels
    and you know I love you yeah
    ___IMOGEN HEAP - SPEEDING CARS




Dernière édition par Enea G. Sanders le Dim 11 Jan - 20:30, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enea G. Sanders

avatar

Féminin Nombre de messages : 132
Age : 25
Nationnalité : Anglaise
Groupe : (en attendant la sign) AVATAR BY CAR00W!
Patronus : Loup
Date d'inscription : 02/01/2009

Un peu Plus sur Moi
Links &.& Other:
Puissance Magique:
90/100  (90/100)

MessageSujet: Re: Enea Genesis Sanders } Requiem For A Dream   Dim 11 Jan - 3:28


« IT'S ALL ABOUT US ;; »


    MES AM0URS, MES EMMERDES ;;

    Décrire quelqu'un est une tâche fort complexe. Chaque personne est différente, tout le monde a sa propre complexité, son individualité. Et c'est bien ce qui fait que les humains sont si agaçants, si imprévisibles: on ne peut pas tellement établir de barêmes à propos d'eux, car il y a autant de varitétés d'êtres humains qu'il existe d'humains, justement. Je n'aurais pas la prétention de connaître entièrement qui que ce soit, puisque les gens évoluent et changent chaque jour. Ainsi donc, une analyse psychologique qui se respecte se devrait de faire un suivi tous les jours, puisque les humains sont changeants et uniques. Enea n'est pas à part quand on vient parler de complexité. Et comme tout le reste du monde, elle change au fil des expériences qu'elle vit. Cependant, certains traits de caractère de la jeune demoiselle ne changeront probablement jamais. Ils sont les fondations, le roc sur lequel s'est bâtie sa personnalité. Les murs s'effondrent et on les reconstruit. Les fondations, quant à elle, restent intactes et bien peu changées au fil du temps. Aussi a-t-elle quelques points significatifs qui méritent d'être développés.

    Pourquoi n'est elle pas à Serdaigle ; Intelligence || Voilà une question posée à Enea à maintes reprises au cours de ses études à Poudlard. Pourquoi diable ne s'est elle pas retrouvée à Serdaigle? D'accord, elle est courageuse, mais... Vous avez vu ce cerveau!? Elle réussit bien dans toutes ses matières, et ce n'est pas tellement une question de travail acharné au contraire de certains qui se plongent dans leur livre dès qu'ils ont un moment de libre. La jeune fille parvient à faire des liens à partir de détails anodins que personne d'autre ne se serait donné la peine de relever, et c'est pour cette raison qu'on l'encourage depuis longtemps à poursuivre par la suite une formation d'Auror. Enea a été dotée dès la naissance d'une grande intelligence et l'a bien rapidement montré. Elle, c'était l'enfant prodige qui épatait les vieux dès l'enfance. Elle aima immédiatement lire, car sa mère lui apprit comme lire seule alors qu'elle n'avait que 4 ans. Dès qu'elle en fut capable, elle dévora des ouvrages toujours plus complets les uns que les autres, devenant à son tout jeune âge une véritable encyclopédie ambulante. Car Enea possède également une mémoire presque phénoménale, qui contribue à ses excellentes notes. En effet, il suffit qu'elle lise un livre une ou deux fois pour en maîtriser le contenu intégral, n'ayant donc pas tellement besoin d'étudier avant un examen.

    C'est bien une Gryffondor ; Bravoure Courage || On lui demande souvent pourquoi le choixpeau magique ne l'a pas envoyée chez les Serdaigles. Pourtant, quand on se donne un tant soit peu la peine de la connaître, il devient aisé de comprendre pourquoi elle a intégré les rangs des courageux Gryffondor, les "têtes brûlées", comme les appellent souvent en riant les Serpentard. Courageuse. Ses amis le savent bien. Elle fait face, même quand elle n'est pas sûre de son coup. Rien ne la poussera jamais à se terrer dans son coin ou à se réfugier derrière l'épaule de quelqu'un d'autre, car c'est complètement contraire à sa nature. Même si elle semble si fragile, même si au premier regard, les autres se disent qu'elle doit être du genre à être protégée, à se cacher derrière les autres. Jamais. Enea a un coeur de lion qui bat férocement dans une poitrine frêle, comme le lionceau qui a l'air faible mais qui est à même de prouver que c'est seulement un air qu'il a reçu à la naissance, qu'il est parfaitement contraire à sa personnalité. Rarement vous pourrez trouver quelqu'un de plus courageux que la jeune fille. Même si c'est une fille, même si elle est fragile. Elle tentera toujours de protéger les êtres chers.

    Ses amis ont de la chance ; Loyauté || Cela, il faut être ami avec Enea pour le savoir, car sinon, elle ne le laisse paraître que lorsqu'un ami à elle est en mauvaise posture ou attaqué par quelqu'un d'autre. De par son tempérament plein de fougue, il faut souvent la retenir (ce qui est une tâche relativement aisée --') pour ne pas qu'elle se jette sur la personne ayant attaqué un ami. Elle l'admet pleinement: elle n'est dotée d'aucune impartialité dans ses jugements. Elle serait bien la dernière à pouvoir être avocate, par exemple, elle aurait tendance à envoyer son client croupir en prison plutôt que de le défendre. Partiale. C'est simple: à ses yeux, ses amis ont toujours raison. Un homme bien sage, Mark Twain, a dit un jour: le rôle d'un véritable ami, c'est de se trouver à vos côtés lorsque vous serez dans l'erreur, puisque tout le monde sera à vos côtés quand vous aurez raison. Enea est ce genre d'amie. Peu importe si les gens auxquels elle tient ont tort ou raison. Elle est loyale envers eux, tentera de comprendre ou parfois de les raisonner si ce qu'ils font est irrationnel. Mais jamais ne les laissera-t-elle tomber. Sa maxime pourrait aisément être celle que Dumas avait choisie pour ses mousquetaires: un pour tous, tous pour un!

    Elle fera son chemin ; Détermination Ténacité || La ténacité est l'une des qualités indipensables pour réussir dans la vie, peu importe le domaine et quel que soit le but à atteindre, a dit un célèbre capitaliste américain, symbole de la réussite des Etats-Unis, John Rockefeller. Vous la regarderez, vous vous direz qu'elle aura bien du mal à se frayer un chemin dans la vie, cette petite poupée de porcelaine à la peau au grain de satin. Détrompez-vous. Parlez avec elle, contredisez-la. Vous verrez que vous avez à faire à quelqu'un d'incroyablement tenace. On a rarement vu une aussi grande détermination chez quelqu'un. Cette jeune demoiselle à la ténacité de fer ne s'arrêtera que lorsqu'elle aura obtenu l'objet de sa convoitise. C'est bien connu: il ne faut pas se mettre dans ses pattes quand elle tente d'obtenir quelque chose. Elle devient alors sérieuse et exceptionnellement froide, entièrement concentrée vers une seule chose: ce qu'elle convoite avec autant d'ardeur. Et Enea Sanders obtient toujours ce qu'elle veut, au final. C'est une alliée précieuse et elle est bien décidée à faire son chemin dans la vie. Sa philosophie, lors de ces moments de doute, est qu'elle fonce dans le tas. Que ceux qui veulent la suivre le fassent, que ceux qui souhaitent lui faire obstacle se poussent.

    Elle perce les âmes ; Caractère || Il n'y a pas de doute là-dessus, Enea a tout un caractère. Mais vraiment, ce qui rend son caractère si fascinant et compliqué est la dualité que l'on retrouve chez elle. Femme enfant, douce et pleine de fougue, intelligente & parfois idiote, sérieuse & immature... Quand on dit le premier, le deuxième s'applique également. Enea est dotée d'une nature foncièrement bonne, ne vous fiez pas aux regards pleins de hargne qu'elle lance aux gens qui la regardent de travers: c'est la défense naturelle développée par une jeune fille déjà quelque peu antisociable à la base. Quoiqu'il en soit, personne n'arrivera à la percer, à vraiment comprendre l'être qu'elle est, puisque ses réactions ne sont jamais les mêmes. Elleest imprévisible, têtue, caractérielle... Ce petit bout de femme peut en faire voir de toutes les couleurs à n'importe qui. Et pourtant, quand elle est sûre que persone n'est là, que personne ne la regarde, il lui arrive de craquer. L'enveloppe se fendille et elle redevient une petite fleur qui tente de rester en vie alors que le vent glacial de l'hiver souffle...

    On pourrait fondre ; Comédie || Enea, ou l'art de pouvoir faire acroire à peu près n'importe quoi à n'importe qui. Si elle avait été du genre roublard ou du genre à manipuler, la jeune fille aurait pu être la plus grande manipulatrice qui soit. Mais ce n'est pas le cas, car cette Gryffondor à la tête de mule est d'une nature foncièrement honnête. Le théâtre est cependant quelque chose qui la passionne. Comment devenir complètement différent, faire oublier à son public qu'on est un acteur mais bien lui faire ressentir qu'ils n'ont plus Enea Sanders devant les yeux, mais plutôt Lady Macbeth, par exemple... La jeune fille commence par penser comme le personnage qu'elle doit incarner, puis il semblerait que le reste, l'attitude, les gestes ainsi que les expressions faciales viennent d'elles-mêmes une fois qu'elle a compris comment pense le personnage. Elle a ainsi une déformation "professionnelle", elle essaie d'analyser les gens. Elle se remet dans le contexte de la manière qu'ils ont agi, et tente de les comprendre. Et le plus surprenant dans tout ça, c'est qu'elle y arrive avec une précision plutôt étonnante... C'est ce qui fait qu'elle manifeste une aussi grande empathie envers les autres: elle comprend l'âme humaine, ses retords, sa perversité, mais surtout: son imprévisibilité et sa dichotomie.

    As-tu vu son regard, elle va exploser ; Intensité Émotions ||Ceux qui rêvent éveillés ont conscience de milliers de choses échappant à ceux qui ne rêvent qu'endormis, a dit Edgar Allan Poe. L'intensité. Peu de gens savent vraiment ce que c'est, dans sa plus simple expression. Vraiment, qu'est-ce que l'intensité? C'est un niveau d'activité mais surtout de puissance, synonyme de Grandeur. Tout ce que l'on retrouve en Enea est teinté d'une intensité incroyable, presque trop grande pour être normale. Elle fixe les gens, et ceux qui lui retournent son regard inquisiteur & fascinant se retrouvent embourbés dans une toile inextricable et complexe de sensations diffuses et d'émotions étranges. Incompréhensible. Cette intensité que l'on retrouve en elle est unique dans son genre, car elle résulte du fait que la jeune fille bipolaire ne prend pas ses médicaments pour traiter sa bipolarité. Ainsi est-elle continuellement dans un roller coaster émotionnel endémique. C'est pourquoi il est toujours très risqué de la faire fâcher, car elle se déclenche comme une tornade... Bref, on peut dire que la personnalité d'Enea se résume en trois mots. Intensité . Complexité . Ténacité .

    CE B0ULET QUI M'ENCHAÎNE ;;

    Il faut dire quand on parle du physique d'Enea que la jeune fille possède un physique peu commun par rapport aux gens. Persone ne la voit d'un même oeil. Certains la trouvent maigre, faible, cassable. D'autres, ses amis, la considèrent plutôt comme un objet précieux et délicat, qu'il faut protéger. Et pourtant, qu'y a-t-il de si particulier à propos d'elle, mis à part un teint trop blanc, des yeux si bleus qu'ils semblent faux, une chevelure si sombre qu'elle contraste avec une intensité quasi douloureuse avec le reste... Quand Enea se voit dans un miroir, c'est ce qu'elle voit: pas assez, trop. Jamais dans les bonnes mesures. Trop fragile. La peau trop pâle. La voix trop douce. Les yeux trop bleus. Les cheveux trop noirs. Jamais comme les autres, toujours différente, regardée de travers... On finit par s'accoutumer, quand tout le monde vous regarde comme si vous n'aviez pas votre place... Mais comme Enea a des amis, chaque regard condescendant ou agressif est une petite coupure de plus. Et quand les petites coupures s'accumulent, on finit par devoir faire face à une plaie béante, à vif, qui ne supporte pas d'être examinée ou même touchée. Elle n'est pas une bonne juge d'elle-même, aussi préfère-t-elle se défninir selon ce qu'elle entend de la bouche des autres. Parfois, c'est très flatteur, mais souvent, c'est tout le contraire.

    Fragilité ; poupée de porcelaine ||

    Fascination ; regard de braise couleur du paradis ||

    Admiration ; impression globale || Cette étudiante, en Gryffondor... comment s'appelle-t-elle, déjà... Sanders. Enea Sanders. Elle ressemble à un perce-neige. De taille moyenne, mais si fine qu'elle semble minuscule. Tout en elle semble extrêmement fragile et délicat, comme si elle était une toute petite poupée de porcelaine. Elle a de grands yeux, de grands yeux bleus qui scintillent au creux du plus fin des écrins, un visage pâle, de neige aux traits délicats et harmonieux. Elle ne sourit cependant pas beaucoup, comme si elle avait perdu l'habitude d'étirer les lèvres, à la longue, en conservant une expression sérieuse ou fermée. Elle a une voix décidée et douce, musicale, même. Parlant de musique... je l'ai entendue, une fois, chantant tout en s'accompagnant au piano. La jeune fille était en extase, comme une assoiffée en plein milieu du désert qui a accès à de l'eau pour la première fois de sa vie. Elle avait des doigts longs et fins, aussi pâles que le reste de sa peau. Je l'ai également vue nager dans le lac près de Poudlard. Ce lac si froid qui aurait tôt fait de geler sa peau, son corps si minuscule. Elle avait, sur la cuisse droite, une énorme cicatrice, qui courait sur toute la surface de sa peau, rouge contre blanc comme neige. Une immense cicatrice, comme si on lui avait ouvert la peau avec un couteau... -enseignant de Métamorphose

    Intensité ; attitude bien peu commune || Vous l'avez vue, cette fille? Je ne sais pas qui c'est, mais j'ai entendu dire bien des choses à son sujet. Elle se tient avec des gens aussi antisociables & étranges qu'elle, apparemment. Je vous jure que je l'ai vue, l'autre fois, à la bibliothèque. Elle était assise en indien sur la table, le dos appuyé sur la bibliothèque remplie de livres... Elle marmonnait des morceaux d'incantations sorties du livres. Et elle ne regardait pas le livre, elle fixait quelqu'un! D'un regard franc, déterminé... je ne sais pas ce qui est arrivé à cette personne exactement, mais le type a eu droit à un séjour à l'infirmerie, en tout cas... Faites attention. Elle a une attitude bizarre. De un, elle ne bouge pas... Je l'ai vue rester exactement dans la même position pendant deux heures. Ce n'est pas normal! Les gens normaux, ils bougent, ils s'agitent... pas elle. Elle reste sans dire un mot, sans bouger, perdue dans une contemplation d'un objet qu'elle s'obstine à fixer. Pourquoi? Je n'en ai aucune idée. Mais cette fille me fait peur, vous ne me verrez jamais aller lui parler. Même si elle a un cerveau hors normes, même si elle devrait se trouver à Serdaigle, pas à Gryffondor. -Jarvis Coltrane, étudiant de Serdaigle de 7e année.____Son attitude. Si Enea avait réellement voulu attaquer le jeune homme qu'elle fixait par accident, elle n'aurait eu qu'à lancer un sortilège informulé. Le pauvre garçon s'était cassé une jambe en déboulant les escaliers, voilà tout. Et quand elle fixait quelque chose, c'était simplement qu'elle ne laissait pas errer son regard, voilà tout. Tout dans l'attitude d'Enea était étrange. Elle était silencieuse, contemplative, blanche comme la neige. Elle entrâinait chez les gens un mystérieux sentiment à cheval entre un malaise constant et une fascination étrange, diffuse, qu'ils ne parvenaient jamais à comprendre. Elle ne faisait pas exprès d'être ainsi...



Dernière édition par Enea G. Sanders le Lun 12 Jan - 1:29, édité 15 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enea G. Sanders

avatar

Féminin Nombre de messages : 132
Age : 25
Nationnalité : Anglaise
Groupe : (en attendant la sign) AVATAR BY CAR00W!
Patronus : Loup
Date d'inscription : 02/01/2009

Un peu Plus sur Moi
Links &.& Other:
Puissance Magique:
90/100  (90/100)

MessageSujet: Re: Enea Genesis Sanders } Requiem For A Dream   Dim 11 Jan - 3:37

    CE QUI FAIT QUE JE RESS0RS DU L0T ;;

    Il faut dire bien rapidement qu'Enea est très habituée à ressortir du lot. On peut la reconnaître aisément même parmi une foule. Ce n'est pas tellement une question de physique. Cependant, sa peau blanche comme la neige est si pâle qu'on peut voir ses veines palpiter régulièrement. Mais les gens ne la trouvent pas étrange pour cette raison... Elle fait parfois peur aux autres. Parce que contrairement aux humains réguliers qui ont tous des petits tics comme croiser/d.croiser les jambes, mettre leur poids sur une autre jambe, repousser une mèche de cheveux vers l'arrière... Il y en a des dizaines, et chaque être humain fait montre de plusieurs de ces tics. Pas Enea. Elle reste sans mouvement, figée comme une statue. On pourrait la prendre pour une statue de cire extrêmement convaincante, quand elle ne bouge plus. Et contrairement aux gens qui promènent leur regard partout, le sien se fixe sur un point et ne bouge plus. Elle n'est pas dans la lune, puisqu'elle reste parfaitement consciente de tout ce qui l'entoure. Elle reste simplement sans bouger à fixer quelque chose en particulier. Cependant, quand cette chose en particulier se trouve être une personne, cela peut mener à des situations embarrassantes.

    Enea a une maladie mentale appelée la bipolarité. C'est en bref un déséquilibre chimique dans le cerveau, qui affecte grandement la zone cérébrale des émotions. Une personne bipolaire est un roller coaster émotionnel, presque au sens propre. Il y a deux phases dans la bipolarité: la phase dépressive et la phase maniaque. Tout le monde sait ce qu'est une dépression: l'impression de sombrer, qu'on ne va jamais s'en sortir, le classique "bof. à quoi bon. pourquoi faire.". Cette phase dure quelques semaines pour Enea. Une dépression est terrible, mais c'est encore pire chez un bipolaire, parce qu'elle revient, et ce, plus souvent qu'on ne le croirait. Et croyez-moi, on ne s'accoutume jamais à la dépression, peu importe le fait qu'on en a déjà vécu 5, 10... c'est toujours la même chose, toujours le même enfer. La phase de manie, quant à elle, est aussi dangeureuse que la phase de dépression. La phase maniaque est l'opposé exact de celle de dépression. On croit pouvoir tout atteindre, on a l'impression de tout pouvoir réussir, de pouvoir entreprendre n'importe quoi. Le hic, c'est que souvent, on se surestime et on se heurte à des murs que l'on ne peut pas casser. Alors on fonce tête première contre le mur jusqu'à ce qu'il se brise. Ou alors qu'en essayant de le faire céder, que l'on se brise dessus...

    Voilà donc la condition d'Enea. Un mois sur deux, elle est dépressive ; au cours du second mois, elle devient une maniaque qui croit pouvoir tout réussir. Bien sûr que cette maladie se traite, comme tout autre maladie, d'ailleurs. La jeune fille a bien essayé le traitement. Cependant, elle avait l'impression de perdre son identité, d'avoir perdu toute sa fougue. Aussi a-t-elle choisi de ne pas le suivre et de redevenir la proie de ses émotions tellement plus intenses que celles de la moyenne normale de la population. C'était à ses risques et périls, l'avait prévenue le médecin qui avait été chargé de s'occuper de son cas. Désormais, elle serait la proie de toutes ses émotions, elle ne saurait pas quoi faire. Non, elle ferait bien mieux d'abandonner tout de suite cette idée saugrenue et de reprendre le traitement. Il pensait qu'en quelques semaines, elle aurait sombré. Et pourtant. Elle avait découvert en cinquième année qu'elle était bipolaire, et a continué sans traitement. Pourquoi cette méthode a-t-elle bien pu fonctionner pour la jeune fille? De un, elle a une détermination de fer, impossible à contrer. De deux, elle a une chose plus précieuse que tout l'or du monde: l'amitié.

    Enea a également quelques signes particuliers, signes que personne n'a vu dans leur intégralité. Certains ont vu son tatouage, d'autres sa marque de naissance, d'autres son étonnante cicatrice... bref, personne ne les a tous vus en même temps. Si on pouvait observer Enea nue, on s'apercevrait de bien des choses. Elle semble aussi fragile qu'une poupée de porcelaine. C'est à se demander comment elle fait pour ne pas se briser sous les assauts du vent... La jeune fille possède deux tatouages gravés dans sa peau. L'un d'eux est sur son poignet, l'endroit le plus douloureux qui soit pour s'en faire faire un. Sur son poignet, des vagues qui viennent lécher un soleil couchant. C'est en direction de ce soleil couchant que vole un oiseau d'un noir d'encre. Écrit tout petit près des vagues, le mot Heaven. Et dans son dos, entre ses deux délicates omoplates, se trouve un sablier comportant deux dates: 11/11/1972 et 19/07/2003. Qu'est-ce que ces deux tatouages représentent? Sa soeur jumelle, Heaven, et sa mère, Evanya. Enea a également une énorme cicatrice sur la cuisse droite, une cicatrice qui part de son genou et qui se rend jusqu'à sa hanche en ligne droite, souvenir d'un été passé chez des amis moldus de la famille, tandis que ses parents étaient en voyage d'affaires. Logiquement, cette immense blessure n'avait pu être guérie par magie par les deux moldus, alors Enea gardait cette énorme cicatrice.



Dernière édition par Enea G. Sanders le Dim 11 Jan - 20:25, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enea G. Sanders

avatar

Féminin Nombre de messages : 132
Age : 25
Nationnalité : Anglaise
Groupe : (en attendant la sign) AVATAR BY CAR00W!
Patronus : Loup
Date d'inscription : 02/01/2009

Un peu Plus sur Moi
Links &.& Other:
Puissance Magique:
90/100  (90/100)

MessageSujet: Re: Enea Genesis Sanders } Requiem For A Dream   Dim 11 Jan - 6:08


« WHAT IF I TOLD YOU ;; »


    LA BAGUETTE ;;

    Contrairement aux autres jeunes sorciers de son âge, Enea n'a pas acheté sa baguette au classique magasin d'Ollivander's, celui dans lequel touut le monde va. Eh bien pour faire différent, son père l'a emmenée avec lui chez une vieille connaissance, un homme très, très vieux qui avait appris auprès du fabrican Gregorovitch. La baguette dont la jeune fille a fait l'acquisition est, comme toutes les autres, unique au monde, mais elle a de spécial deux attributs, notamment. De un, elle est plus longue que la moyenne, soit de 36 centimètres, et y courent de fines gravures dorées assurant une meilleure prise. De deux, son coeur est particulier. Le coeur d'une baguette est l'élément qui lui donne vie, la capacité de devenir non pas un morceau de bois mais bien une baguette de sorcier. La plupart du temps, c'est un élément d'une créature magique. Celui de la baguette magique d'Enea est un crin de Sombral. Le fabricant avait dit cela en murmurant précipitament, comme s'il voulait être sûr que personne n'entende. Enea ne savait pas ce que cela voulait dire hormis le fait que ce crin accordait à sa nouvelle baguette une grande puissance. En fait, elle est probablement l'une des rares personnes à posséder ce coeur si étrange alors que d'autres ont une plume de phénix, une ventricule de dragon ou encore un cheveu de vélane. Ce coeur si particulier de cette baguette qui l'avait choisie ne rend pas Enea gonflée d'orgueil, au contraire de ce qu'elle aurait pu engendrer chez certains. La jeune fille se sent honorée de l'avoir reçue. Elle était maniable et souple, et d'une grande puissance. Faite en bois de prunellier, la jeune fille apprit plus tard que ce bois représentait la puissance du destin et des influences extérieures et qu'il symbolisait la force dans l'adversité. En riant de son rire de vieillard, le vendeur de baguette lui avait dit que cette baguette semblait aussi caractérielle que sa nouvelle maitresse...

    LE PATR0NUS ;;

    Comme mentionné ci-dessus, Enea n'aime pas particulièrement les animaux. Ainsi donc, pas de bol, elle se devait quand même d'apprendre comment lancer le sortilège du Patronus, qui prend toujours la forme d'un animal. La jeune fille, têtue comme une mule, se borna longtemps à ne pas essayer de créer un patronus, se disant qu'après tout, ce n'était pas sii crucial que cela, de savoir faire un animal argenté qui courait dans tous les sens... Mais elle avait fini par céder, et son patronus est un superbe loup. Il y a une immense symbolique derrière cet animal, même si comme pour la baguette, ce n'est jamais le sorcier qui choisit. Le loup est considéré comme étant l'animal le plus emblématique de l'histoire de l'Europe, il était à l'honneur durant l'Antiquité chez la totalité des anciens peuples européens. Les mythologies européennes, depuis les côtes de la Méditerranée jusqu'au nord de la Scandinavie, n'ont eu de cesse de relier le loup à la fécondité, à la protection, à la destruction, à la punition, au soleil et aux divinités héroïques qui incarnaient ces valeurs comme Apollon ou Belen. L'aspect particulier de l'approche des peuples indo-Européens par rapport aux Amérindiens du Nord est que le loup symbolise à la fois la protection et la destruction. Il existe donc à l'origine une dualité dans le culte ou la vision de cet animal. Le loup occupe une place dans toutes les religions d'Europe même monothéistes, il est respecté, vénéré ou craint. Avant le développement de l'agriculture et de l'élevage, de nombreux peuples d'Europe se disaient descendants des loups et vouaient ainsi un culte au dieu-loup ancêtre. Dans l'Antiquité, voir un loup avant le début d'une bataille était aussi présage de victoire, le loup étant l'animal symbolique du chasseur et du guerrier. Bref, malgré le peu d'empathie qu'elle éprouve pour les animaux, son patronus est tout de même bien choisi. [wikipedia pour les infos]

    MES AM0URS & MES EMMERDES;;

    Il faut dire que de bien nombreux cours sont à l'étude à Poudlard. Dans les cours obligatoires, on retrouve l'astronomie, la botanique, la défense contre les forces du mal, l'histoire de la magie, la métamorphose, les potions, le cours de sortilèges ainsi que le cours d'initiation au vol sur balai, disponible seulement pendant la première année d'études. Et à votre avis, dans combien de ces matières Enea excelle-t-elle? Toutes. Enfin, elle obtient de moins bons résultats en botanique, car lors de travaux pratiques, certaines manoeuvres nécéssitant des compétences plus musclées sont définitivement hors de portée de la fragile jeune fille. De toutes les matières qu'elle étudie, Enea a une vive préférence pour les cours de Métamorphose ainsi que d'Histoire de la Magie. Pourquoi la métamorphose? Mais en bref, qu'est-ce que c'est... la métamorphose est une matière difficile : elle consiste à transformer quelque chose en une autre chose. On y apprend à modifier les apparences des objets, puis des animaux, puis de l'être humain. C'est cette possibilité illustrant le fameux "rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme" qui fascine autant Enea. De plus, cette élève surdouée aime les défis, et elle en trouve beaucoup dans cette classe. Son deuxième cours préféré est sans conteste le cours d'histoire de la magie. C'est drôle, presque personne ne répond cela... Pourquoi? à priori, c'est un cours ennuyeux, aux yeux des autres, du moins. Mais aux yeux d'Enea, rien n'est plus intéressant que de comprendre ce qui s'est passé. Car à ses yeux, l'histoire est comme un mur de briques: sans les briques du dessous, les briques du dessus ne tiennent pas. Et c,est pour comprendre en quoi certains événements peuvent changer le monde qu'elle adore tellement ce cours. Pour ses options, la jeune fille a choisi Arithmancie et Étude des Runes, encore une fois par désir de mettre un peu de difficultés dans ses études. Il n'y a vraiment qu'un seul cours qui agace prodigieusement Enea: la divination. Ouii, regaaaardons dans les marks de thé si nous allons nous brûler cette semaine! Pitié.

    JAMAIS SEULE ;;

    Pour ce qui est des animaux, n'allez pas chercher le pourquoi du comment, mais ils agacent royalement Enea. Pourquoi? Elle ne le sait pas tellement. Peut-être est-ce parce qu'ils vous collent au cul, qu'ils ne vous lâchent pas deux petites secondes et qu'ils dépendent continuellement de vous. Or, l'autonomie et l'indépendance ont toujours été des valeurs très chères aux yeux d'Enea. Donc, on pourrait facilement s,attendre à ce qu'un être dépendant d'elle l'agace. C'est ainsi, que voulez-vous... Bref, on ne s'attendrait pas tellement à ce que la brillante et studieuse jeune fille possède un animal de compagnie, quel qu'il soit, peu importe le degré d'indépendance qui lui aurait été attribué. Et pourtant, c'est le cas. Plusieurs apprécient les services des hiboux qui apportent le courrier, à Poudlard comme partout ailleurs dans le monde magique des sorciers, ils apportent le courrir, c'est parfaitement naturel et décidément très pratique. Dans le cas de la jeune fille bipolaire, il a bien sûr fallu qu'elle se démarque des autres en ayant son animal, montrant comme toujours sa différence. Cependant, Enea n'avait pas fait l'acquisition de son oiseau, car cette superbe buse de harris avait été recueillie par la jeune fille un soir d'orage violent, alors que ce magnifique volatile s'était blessé à la patte. Étonnant mais vrai, l'apprivoisement n'étant pas une option, un sentiment d'affection se développa envers sa sauveuse qui, pour sa part, trouvait si belle cette buse au plumage sombre, qui s'élevait dans le ciel avec les anges... Elle l'a nommée Sirius, en l'honneur de cette si brillante étoile de la constellation du chien. Aussi lui sert-elle d'hibou, disons. Mais elle a un avantage: c'est un oiseau diurne qui vole beaucoup plus rapidement qu'un hibou. Sirius est, à l'instar des autres représentants de sa race, d'un superbe brun profond. Elle a 135 centimètres d'envergure, soit 10 cm de plus que la moyenne, et mesure 70 centimètres. Vive et caractérielle comme sa maitresse, elle mord si elle ne se sent pas correctement traitée.

    T0US AUX ABRIS ;;

    Qu'est-ce qu'un épouvantard? Une créature qui change d'aspect afin de trouver la forme la plus susceptible de vous effrayer, et c'est donc pour cela que personne ne sait vraiment à quoi il ressemble. Il aime les endroits sombres et confinés tels les placars et les armoires, et un simple riddikulus peut le mater. Enea n'a vu d'épouvantard qu'une seule fois, et ce moment restera certainement gravé à jamais dans sa mémoire comme étant un moment de terreur pure. Il n'y a qu'une seule chose qui effraie la jeune fille totalement, complètement, plus que tout au monde. C'est une terreur sourde, abusive, incroyable. Elle perd tous ses moyens, et cela se résume en un mot: vide. Un labyrinthe. Enea y courait sans savoir où elle allait, sans savoir si elle allait un jour revoir les êtres chers. Il faisait noir, et tout autour était poisseux, dégoûtant. Elle se heurtait à tous les obstacles, trébuchait, tombait continuellement. Perdue. Elle était perdue, et allait sombrer dans l'oubli le plus complet... Et la jeune fille pourtant toujours si courageuse ne pouvait pas trouver quelque chose de drôle là-dedans, alors elle était simplement restée là, criant et se débatant même pendant que l'enseignant l'emmenait ailleurs. Cette expérience fut l'occasion d'une révélation incroyable pour la jeune fille. Elle n'en parla plus à personne, même si certains s'amusèrent grandement à reproduire la scène dans les couloirs, mais ils se faisaient durement réprimander par son meilleur ami, j'ai nommé Pâris. Le fait qu'elle n'ait pas réussi à se débarasser de cet épouvantard était d'ailleurs plutôt surprenant, car elle excellait dans tous ses cours, quels qu'ils soient. Cette journée restera toujours dans sa tête. Quand elle fait un cauchemard, elle rêve qu'elle fait face à un épouvantard. Et c'est toujours ce même labyrinthe, cette même peur, cette même folie ... Et elle n'y comprend toujours rien.




Dernière édition par Enea G. Sanders le Dim 11 Jan - 21:47, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enea G. Sanders

avatar

Féminin Nombre de messages : 132
Age : 25
Nationnalité : Anglaise
Groupe : (en attendant la sign) AVATAR BY CAR00W!
Patronus : Loup
Date d'inscription : 02/01/2009

Un peu Plus sur Moi
Links &.& Other:
Puissance Magique:
90/100  (90/100)

MessageSujet: Re: Enea Genesis Sanders } Requiem For A Dream   Dim 11 Jan - 20:18


« REQUIEM FOR A DREAM »
a novel written by Enea Genesis Sanders


« FIRST, THEY CREATED THE EARTH ;; PRELUDE »

    Au premier jour, ils créèrent la Terre, à partir de roches en fusion et de matière stellaire. Ce n'était qu'une boule de feu, un immense brasier au coeur d'un enfer lugubre et noir, triste et sans vie. Elle finit par arrêter de brûler, mais ce n'était qu'une illusion. Brûlante. Elle était vive, tout le monde pouvait le voir. Sa surface ardente était si magnifique, si puissante, que l'espace autour d'elle finit par s'en lasser, et la refroidit de son gel glacial. Aussi devint-elle froide, une carapace solide et froide. Mais à l'intérieur continue de brûler un brasier d'une indicible puissance, un brasier en gestation qui ne demande qu'à naitre. La Terre refroidit donc, et alors purent aparaître les premières formes de vie. Ne croyez pas les scientifiques qui vous feront avaler leurs prétendues démarches sur le développement de la vie selon le comportement d'organismes unicellulaires... Les sorciers, quant à eux, savent ce qu'il en est. Tout d'abord, vinrent les démons de l'ancien monde, des flammes à l'intérieur de la Terre. Ils firent régner le chaos, car c'était là tout ce qu'ils connaissaient. Ils étaient réputés pour faire le mal, du moins est-ce ce que nos parchemins relatant l'histoire nous racontent. Des démons. C'était leur ancienne appellation. Aujourd'hui, on les appelle les vampires et les lycans. Puis, vinrent les hommes. Malgré leur apparente faiblesse, tout petits qu'ils étaient, ils avaient un avantage sur les démons: contrairement à ces derniers, quand un danger menaçait, ils faisaient front ensemble, unis. Ainsi les hommes chassèrent les démons de la surface de la Terre, les enfermèrent dans ce qu'on appelle le Néant. Les hommes prirent possession de la Terre. Cependant, certains démontrèrent des habiletés... spéciales. Ainsi les hommes se divisèrent en deux catégories: les Sorciers et les Moldus... && les poupées de porcelaine, elles, où ont-elles leur place?

    Qu'est-ce qu'un requiem? C'est une messe pour les morts. Rien que ça? Ce terme a été employé quelques fois au cours des derniers siècles, par des personnalités importantes telles que Mozart. C'est alité et d'une faiblesse incroyable que ce compositeur autrichien de renom débuta la composition de l'une des pièces les plus géniales de son temps, son Requiem.Il était veillé par sa femme ainsi que sa belle soeur, et c'est ainsi entouré qu'il réalisa avec une tristesse à déchirer l'âme qu'il ne verrait pas la fin de son Requiem, qu'il ne le terminerait pas.Ce compositeur de génie, que tous acclamaient à la cour de l'empereur, s'est éteint le 5 décembre à l’âge de 35 ans, dans l’indifférence générale, et fut enterré dans une fosse commune de la ville de Vienne, en Autriche. C'est dans l'oubli qu'un personnage destiné à la grandeur est mort... Mort avec ses rêves et ses espoirs... Requiem for a dream. La messe d'un rêve mort. Cela résume ma vie. Savez-vous ce que c'est, de ressembler à une poupée de porcelaine tant vous semblez fragile tandis que vous n'êtes en vérité pas si délicate que cela? De toujours vous faire regarder avec pitié, alors que dans votre poitrine rugit un coeur de lion? Moi, oui. Requiem for a dream. L'histoire de toute une vie: la mienne.

    Au premier jour, ils créèrent la Terre, qui pleurait des larmes de feu causées par la souffrance de l'être créé à partir de morceaux d'autres, comme le Frankeinstein de Mary Shelley. On l'a écartelée, on l'a compressée pour qu'elle devienne quelque chose d'étrange, de contraire à sa vraie nature. On lui a donné de nouveaux attributs, on l'a forcée à devenir tout autre. Et elle hurlait, elle hurlait... elle faisait entendre ses plaintes, laissait sortir tout le mal qui s'était formé en elle. Elle bouillonnait, remplie de matière en fusion, de toute la bile de ceux qui l'avait obligée à devenir ainsi, à entrer dans un moule qui la chauffait à blanc. On l'a peuplée, la contenant avec des êtres qui ne lui ressemblaient pas. La Terre. Si loin de ce qu'elle était destinée à devenir... La même chose que l'on dit des psychopathes. Ils ne sont pas nés ainsi. On les a forcés à le devenir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enea G. Sanders

avatar

Féminin Nombre de messages : 132
Age : 25
Nationnalité : Anglaise
Groupe : (en attendant la sign) AVATAR BY CAR00W!
Patronus : Loup
Date d'inscription : 02/01/2009

Un peu Plus sur Moi
Links &.& Other:
Puissance Magique:
90/100  (90/100)

MessageSujet: Re: Enea Genesis Sanders } Requiem For A Dream   Dim 11 Jan - 22:26

« STUPID LAMP. ;; CHAPTER I »

    Elle courait rapidement, du moins aussi rapidement que ses courtes jambes d'enfant de 3 ans et demi le lui permettaient. Enea était si minuscule, si jeune et surtout, semblait tellement innocente. Le visage comme toujours si blanc qu'il en semblait presque maladif, ses yeux verts brillants et fiévreux, elle se dépêchait pour atteindre sa chambre avant que ses parents ne s'apperçoivent du bris. La gamine venait de casser une lampe appartenant à son père, James Sanders. Une lampe toute neuve, et très particulière, puisque contrairement aux lampes que l'on pouvait acheter chez les Moldus, celle-ci possédait la capacité magique de projeter des globes lumineux autour d'elle. Son père avait attendu plusieurs semaines avant de la recevoir, mais surtout, il en avait rêvé pendant plusieurs années, car ces petites merveilles étaient disponibles en quantités extraordinairement réduites: en effet, le fabriquant n'en produisait que 5 par an, dont 4 servaient à remplacer les occasionnels bris chez d'anciens clients. Il n'y avait donc qu'une seule de ces lampes disponible sur le marché par an, puisque le fabricant était également le détenteur du secret de la fabrication de ces lampes magiques.

    Bien entendu qu'elle n'avait pas fait exprès de briser cet objet d'une grande valeur... C'était un regrettable accident, l'accident typique d'une jeune fillette remplie d'un ennui mortel avec un ballon dans les mains. Seulement, les autres petites filles de son âge ne risquaient en général que de casser des babioles. Or, dans la maison -ou plutôt le manoir- des Sanders, tout objet était un subtil mélange d'élégance et de raffinement, mais surtout d'un coût en général inaccessible au commun des mortels. La fillette de 3 ans et demi avait descendu les imposants escaliers menant au hall d'entrée illuminé par de lourds lustres dorés avant de traverser en direction du salon secondaire, celui dont la fonction principale était de contenir Enea & sa jumelle Heaven lorsque leurs parents accueillaient des gens importants et qu'ils ne souhaitaient pas être dérangés par les deux jumelles. La veille au soir, Enea avait oublié, dans cette pièce sombre et plutôt impressionante pour qui n'y avait pas été habitué depuis longtemps, son ballon préféré, celui qu'elle n'était justement pas sensé sortir du terrain de jeu. Mais il faut dire que même à ce très jeune âge, la jeune Sanders était très têtue et suivait ses propres lois, ayant une légère tendance à défier l'autorité. Alors elle était venue chercher son ballon, quand elle avait vu que la fameuse lampe avait été déplacée dans le salon secondaire. Une question vint à Enea, idiote, mais qui lui sembla brillante sur le coup: les bulles lumineuses étaient-elles compactes ou immatérielles? Elle aurait pu tenter de les toucher, bien sûr. Mais la jeune Sanders avait plutôt résolu de lancer son ballon dessus. La réponse fut claire: oui, elles étaient immatérielles. Cependant, le mur sur lequel le ballon rebondit ne l'était pas, tout comme le plancher sur lequel la lampe alla s'écraser, fracassant sa légère surface en mille petites miettes.

    Elle avait pensé comme tout enfant de son âge, ce qui était étrange, puisque même âgée d'un peu moins de 4 ans, elle démontrait une logique plutôt surprenante pour une fillette. Pourtant, elle avait planqué les débris dans une poubelle avant de courir très rapidement dans sa chambre. Si sa jumelle avait été présente, elle aurait pu la soutenir, mais elle était en visite chez leur oncle en compagnie de leur père, James. Ne restaient que les domestiques n'ayant rien vu de la scène du crime, la fillette ainsi que sa mère, Selena. Enea ressemblait incroyablement à sa mère, une belle jeune femme aux traits réguliers et à la peau de neige, dont la caractéristique la plus frappante était sa chevelure de jais. Cherchant rapidement quelque chose à faire dans sa chambre, il sentit presque son coeur se figer dans sa poitrine lorsque le cri de la femme de ménage retentit. Merde. Remplie d'appréhension, la petite se terra dans sa chambre, ne sachant que faire. Sa mère entra en trombe dans sa chambre, l'air livide, son front blanc barré d'un pli contenant tous les soucis du monde. Sa peau, d'ordinaire si pâle, était maintenant affublée d'un aspect maladif, si fine qu'Enea pouvait voir les veines de son cou palpiter beaucoup trop rapidement. Elle qui était si fragile, si délicate, avait un regard fou, rempli d'une paranoia incroyable, comme si elle craignait que le manoir n'explose sous les assauts de mille assaillants. Elle essayait de se forger une expression surprise, mais n'y parvenait tout simplement pas. Sa mère la terrifiait, ou plutôt l'état dans lequel elle se trouvait la terrifiait. Elle ne comprenait pas.

    « Enea, la lampe... la lampe, elle-elle a... la lampe... »
    « Maman... tu vas bien? »
    « La lampe- plus là, elle-disparue... »
    « Maman! Maman, tu veux que j'aille chercher quelqu'un?! »
    « Me tuer- ton père va me tuer... »
    « Pourquoi papa te tuerait, voyons?! »
    « La lampe, la lampe...»


    Elle paniquait complètement. La pauvre jeune femme tremblait doucement, comme si ses mouvements incontrôlables étaient l'expression de quelque chose de bien plus profond. Une terreur sans nom la faisait ainsi vibrer tandis que sa fille la contemplait, apeurée. Elle tremblait et de légères larmes coulaient sur ses joues livides. Ses grands yeux verts vinrent se poser sur sa fille de 3 ans, et la terreur céda sa place à la compréhension. Pas la compréhension d'une mère, non. La compréhension d'un bourreau qui s'apprête à briser sa victime à coups de bâton. Une expression furieuse se peignit sur son visage lorsqu'elle comprit que c'était elle la véritable coupable. Enragée, elle voulut sauter sur sa fille, et Enea se recroquevilla dans son lit, remplie d'apréhension. Sa mère lui faisait extrêmement peur. Elle ne comprenait pas ce qui lui arrivait. Comment se pouvait-il que cette jeune femme d'une nature si douce puisse s'emporter de la sorte? Car elle n'avait pourtant pas un air emporté. Elle semblait... démentielle. Enea la regardait d'un air apeuré, ne sachant que faire et encore moins quelle façon de réagir serait la meilleure. Tout ce qu'elle savait, c'était que sa mère était très étrange et qu'elle risquait de leur faire du mal à tous les deux: aussi bien à sa fille qu'à elle-même. Elle s'écarta quelque peu, quand on entendit distinctement le lourd battant de la porte de chêne massif du grand hall s'ouvrir et se refermer, ainsi que la voix joyeuse et tonitruante de James Sanders qui revenait chez lui accompagné de Heaven, sa fille de 3 ans et demi, jumelle d'Enea. On entendit des pas dans l'escalier. Lorsque ce son si caractéristique de leur manoir atteignit les oreilles de Selena, elle se figea, les yeux grands ouverts, proie d'une terreur sans nom. Elle tourna la tête sèchement, d'une manière incroyable, comme si elle était un robot.

    « Me tuer ... il va me tuer...»
    « Maman, maman... »
    « Tellement fâché... peur... Enea?»


    La façon dont elle avait geint son nom mit Enea en état de panique. Comme si elle se fiait à une gamine de trois ans pour la protéger de son mari de 30 ans, qui ne serait probablement même pas en colère, mais plutôt extrêmement déçu et triste. Son père les appela, sa mère et elle, s'attendant à ce qu'ils viennent tous deux l'accueillir. Pas un bruit. Sa mère plaqua Enea contre le mur sans bruit, et mit sa main droite sur sa bouche, toujours terrifiée. Trop petite pour réellement comprendre, tout ce qu'Enea savait, c'était que sa mère avait peur que son père ne la tue. Et bien qu'elle ne comprenne pas pourquoi, Enea décida de se fier à Selena. Aussi ne fit-elle pas un geste susceptible de créer le moindre bruit ou d'attirer l'attention de qui que ce soit. Pourtant, le bruit des pas de son père, lourds et réguliers, se rapprochait de plus en plus de sa chambre. La fillette commençait réellement à avoir peur, et même à craindre pour sa vie. Après tout, sa mère craignait pour la sienne, et elle était la coupable, dans cette histoire... Elle aurait voulu se cacher sous le lourd édredon sur son lit de plumes... Puis, son père arriva, et sa mère hurla. Tout ce dont se rappela Enea, c'était le choc de sa tête cognée contre le coin de sa table de chevet, puis la lente descente vers les ténèbres...

    Ce jour-là, du haut de ses 3 ans, la jeune Sanders avait compris quelque chose: de un, sa mère avait un grave problème. De deux, son père voulait la tuer.


* * *



    C'est environ 6 mois plus tard que l'on retrouva Selena Sanders morte. Contrairement à beaucoup de sorciers qui avaient décidé de se suicider, elle avait employé une méthode peu conventionnelle, dans son univers, du moins: une méthode non-magique, la classique pendaison. Personne ne savait ce qui s'était réellement passé, le pourquoi du comment, personne n'y comprenait rien. Sauf peut-être son père, qui se renferma dans un mutisme inquiétant. Les gens qui ne vivaient pas au manoir, qui ne la connaissaient pas réellement, dirent que c'était complètement innattendu. Ils plaignirent James, mais surtout les deux jumelles Sanders qui perdaient leur mère à 4 ans. Enea conserva une grande haine pour son père, certaine que tout était de sa faute, se rappelant très bien de ce que sa mère avait dit ce jour-là: il va me tuer... Enea passait de plus en plus de temps seule, faisant montre d'un comportement extrêmement renfermé, étrange pour une petite fille de 4 ans autrefois si joviale et adorable. Elle prenait ses repas en silence, et passait des journées entières seule dans sa chambre, dessinant des choses étranges et impossibles, même dans un monde de sorciers. Elle ne sortait que lorsqu'il pleuvait, sentant avec euphorie la pluie glaciale lui fouetter le visage, souhaitant que le vent qui hurlait en tempête lui arrache la peau. Un jour, toute la rage contenue finit par éclater contre son père, qui comprit finalement le comportement de sa fille. Ils parlèrent longtemps, et personne n'aurait cru qu'Enea était une gamine de 5 ans alors qu'elle écoutait et répondait aux questions de son père. Ce jour-là, environ 8 mois après le déces de sa mère, ils enterrèrent la hache de guerre, l'âme enfin en paix. Tous les trois, James, Heaven & Enea.

    Prêts à faire ressurgir les flammes des cendres...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enea G. Sanders

avatar

Féminin Nombre de messages : 132
Age : 25
Nationnalité : Anglaise
Groupe : (en attendant la sign) AVATAR BY CAR00W!
Patronus : Loup
Date d'inscription : 02/01/2009

Un peu Plus sur Moi
Links &.& Other:
Puissance Magique:
90/100  (90/100)

MessageSujet: Re: Enea Genesis Sanders } Requiem For A Dream   Dim 11 Jan - 22:44

« TO KILL A MOCKING BIRD ;; CHAPTER II »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enea G. Sanders

avatar

Féminin Nombre de messages : 132
Age : 25
Nationnalité : Anglaise
Groupe : (en attendant la sign) AVATAR BY CAR00W!
Patronus : Loup
Date d'inscription : 02/01/2009

Un peu Plus sur Moi
Links &.& Other:
Puissance Magique:
90/100  (90/100)

MessageSujet: Re: Enea Genesis Sanders } Requiem For A Dream   Lun 12 Jan - 23:23

« I CAUGHT CUT MYSELF ;; CHAPTER III »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enea G. Sanders

avatar

Féminin Nombre de messages : 132
Age : 25
Nationnalité : Anglaise
Groupe : (en attendant la sign) AVATAR BY CAR00W!
Patronus : Loup
Date d'inscription : 02/01/2009

Un peu Plus sur Moi
Links &.& Other:
Puissance Magique:
90/100  (90/100)

MessageSujet: Re: Enea Genesis Sanders } Requiem For A Dream   Lun 12 Jan - 23:23

« REQUIEM FOR A DREAM. ;; ENDING »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Enea Genesis Sanders } Requiem For A Dream   

Revenir en haut Aller en bas
 
Enea Genesis Sanders } Requiem For A Dream
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Listing des marques de répliques
» ... "if you can dream it you can do it"
» Quelqu'un à t 'il des Pop in dream V3 ?
» AIO dream eze qui en utilise?
» Dream Cream

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hogwarts - L'Armoire Ensorcelée :: ADVANCE YOUR CHARACTER. :: Register.-
Sauter vers: