AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Eden A. J. Carter [T]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Eden A. Carter
slytherin . sixth year
avatar

Nombre de messages : 5
Date d'inscription : 03/01/2009

Un peu Plus sur Moi
Links &.& Other:
Puissance Magique:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Eden A. J. Carter [T]   Mar 13 Jan - 0:40

RÉPARTITION; « JE JURE SOLENNELLEMENT ... »



Je ne jure jamais, c’est très grossier ! Par contre, je promet que les renseignements suivants sont exacts. Je ne mens que quand c’est dans mon intérêt. Allons, ne faites pas cette tête ! Tout le monde le fait ! … Pourquoi pas vous ? On va devoir une sérieuse conversation alors…





        « ... DE NE DIRE QUE LA VÉRITÉ, ME CONCERNANT. »




      Mon Nom, Mes Prénoms :


    Eden Athéna Jennifer Carter. Rien que le paradis comme prénom. Ça ne pouvait que contribuer à me donner la grosse tête… J’adore mon nom, ce n’est pas commun, il faut l’avouer. Il me donne un avant gout de paradis. Jennifer en hommage à ma grand-mère. Athéna pour la déesse du même nom. Quand à Carter, vous l’aurez remarqué, c’est un nom typiquement anglais.


      Mon Âge, Mon Année à Poudlard :


    Officiellement j’ai 16 ans, je suis donc en 6ème année. Officieusement, je suis un peu plus âgée. Mais on ne vous a jamais appris à ne pas demander l’âge d’une dame ? D’ailleurs, j’ai aux alentours de 100 ans, mais je ne compte plus réellement.


      Ma Nationalité :


    Anglaise. L’Angleterre, ma patrie.


      Je suis Né(e) à ... Le :


    Le 12 Juillet à Southampton. Mais si vous savez, cette ville portuaire…


      Mes Orientations Sexuelles :


    Hétéro, évidemment. Avec un physique comme le mien, ce serait dommage de ne pas en profiter, vous ne pensez pas ?


      Je suis Né(e) de Parents (Moldus, Purs, Mêlés) :


    Sang pur. Mes deux parents sont sorciers.

    Je suis de Race (Humaine, Lycans, Vampires) : Humaine.


      J'aimerais aller à :


    Serpentard. Toute ma famille est passée chez les Vert & Argent. Je ne devais pas faillir à leur réputation. Mais ce n'est pas seulement à cause de mon nom que j'y ai été répartie. Je n'ai jamais manqué d'ambition et je suis rusée quand il s'agit d'obtenir ce que je veux. Sans compter que j'ai certainement un petit côté pour le moins... Oui, le mot exact est égocentrique. Alors pourquoi ailleurs que Serpentard ?





        « ... DE NE RIEN CACHER PAR RAPPORT A CE QUE L'ON VOIT EN MOI. »





      Mes Qualités, Mes Défauts :


    Vous l'aurez compris, je n'ai pas vraiment un caractère facile. Je suis fidèle en amitié, c'est une des choses qui compte le plus pour moi. Mais avec les autres je peux vraiment être une peste. Sauf avec les garçons, je suis une charmeuse avec eux. J'ai très vite compris qu'avec eux, c'est ce qui marchait le mieux. Jouer une petite imbécile, c'est ce que je fais le mieux. En ce sens, je suis une très bonne comédienne. J’adore passer pour ce que je ne suis pas. J’ai une haute opinion de moi-même, ça n’est pas faux. Mais en même temps, quand on me ressemble comment ne pas se trouver belle ? Un peu prétentieux ? Pas faux non plus. Mais j’ai quand même un fond gentil en général. Sauf que si on me cherche, ne vous en faites pas vous ne le ferez pas une seconde fois, parce que je vous aurais déjà brisé. Je peux être très cruelle quand je veux. C’est un de mes passe-temps favori. Dès que je m’ennuie, je m’en prends aux gens que je n’aime pas. Mieux vaut être avec moi que contre, mais c’est vous qui voyez bien sur… En même temps, si tout le monde m’adorait j’avoue que je m’ennuierai beaucoup… J’aime les gens qui me résistent. Je suis plutôt perfectionniste, ça peux devenir un défaut chez moi. Je travaille dur pour réaliser mes rêves. J’ai un peu de la fille idéale si on fait abstraction de mes défauts. Tous les parents rêvent d’avoir une fille comme moi, vous savez le genre de petit ange en société qui se transforme en diable à la tombée de la nuit ? Et bien, on peut me résumer comme ça. Je pense que si on devait me comparer à quelqu’un se serait peut être Catherine de Merteuil des liaisons dangereuses, encore une chose qu’on n’imagine pas de moi, je sais lire. Mais oui, les « blondes » savent lire ! Je suis aussi quelqu’un de passionné, quand je veux quelque chose je l’ai ! Parole d’Eden ! Il est assez difficile de me cerner c’est vrai, je suis faite de contradiction. J’ai un côté très mystérieux parfois. Je suis quelqu’un de piquant demandez à mes ex et vous verrez bien ! Mes amis me reconnaissent un petit côté manipulateur, la vérité c’est que quand j’ai un objectif en tête, je ne lâche rien et suis prête à tout, pour l’obtenir, sans doute mon côté passionné… J’aime me débrouiller toute seule, et ait horreur de passer pour une moins que rien. Maintenant que j’ai fait fuir la moitié des gens et que l’autre moitié bave d’admiration, je vais passer à la catégorie suivante. Je pourrai parler de moi pendant des heures et même si c’est passionnant, j’ai envie de laisser un élément de surprise, sinon ou serait le plaisir ?


      De mon État Physique (15 Lignes Minimum) :


    Eden est quelqu’un qu’on remarque immédiatement. Elle a un physique plutôt avantageux et sa pétulance ne fait qu’accentuer ce fait. La première chose qu’on remarque chez cette petite jeune fille, c’est son sourire. Vous ne la verrez jamais faire la tête et si cela venait à être le cas, ce n’est pas bon signe. Elle est grande, 1m72 tout juste pour 55 kilos. La miss fait très attention à son apparence, et ne sortira jamais sans être « parfaite ». Elle a de grands yeux verts clairs, très expressifs, souvent rieurs mais attention ils peuvent vous glacer en un instant. Ses cheveux sont châtains et longs, elle déteste les cheveux courts. Les rayons du soleil peuvent parfois la rendre blonde. Si Eden prend aussi soin de son apparence, c’est parce qu’elle adore qu’on la regarde. Elle aime se faire remarquer. Au niveau vestimentaire, la jeune fille porte rarement des jeans et préfère des robes et des jupes assorties avec de superbes chaussures. Vous ne la verrez d’ailleurs jamais deux fois avec la même tenue, elle a tellement de vêtements de toute façon. Vous l’aurez compris c’est une vrai fashion victim, très sensible à la mode et aux tendances. Elle aime beaucoup accessoiriser ses tenues avec des bijoux ou des ceintures. Elle se maquille toujours, de manière assez classe. La classe, c’est le maître de mot de la miss qui est toujours en quête de la perfection pour se rapprocher du sommet.


      De Mes Signes Particuliers (10 Lignes Minimum) :


    Vous voulez un signe particulier ? Hum, en vérité, je ne sais pas trop. Je pense que je me contemple dès que je passe devant un miroir. Donc cela arrive rarement à Poudlard mais très souvent au manoir. J'aime vérifier que je suis bien coiffée. Je déteste parfois mon uniforme comme tout le monde. J'aime l'accessoiriser. On me voit donc souvent avec une ceinture, ou un serre-tête. Autre signe particulier ? Je passe beaucoup de temps à la bibliothèque. Si vous ne me trouvez pas, n'hésitez pas à aller faire un tour au rayon potions, j'y suis surement. Quand je passe quelque part, les gens trépassent. Non, en fait, on me remarque assez facilement. Déjà, je suis une Serpentard et en plus ma famille est assez connue. Je n'ai pas de signe réellement distinctif au niveau physique. Je n'ai pas de cicatrice, pas de tache de naissance. Outre ma beauté, je suis totalement commune.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eden A. Carter
slytherin . sixth year
avatar

Nombre de messages : 5
Date d'inscription : 03/01/2009

Un peu Plus sur Moi
Links &.& Other:
Puissance Magique:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Eden A. J. Carter [T]   Mar 13 Jan - 0:40

« ... DE RÉPONDRE A N'IMPORTE QUOI. »




      Ma Baguette :



    Ma baguette est en bois de roseau avec une écaille de dragon. Le roseau est le symbole de la victoire dans le chaos et la capacité à utiliser la spiritualité telle une arme. Elle me dispose donc à faire de grandes choses. Elle mesure dans les 30 cm. Elle est souple, rapide et légère mais très capricieuse. De toute façon, la baguette choisir son sorcier et vu mon caractère, il ne pouvait en être autrement. C'est une baguette laqué noir, très élégante. On y a fait graver mon prénom et l'initiale de mon nom de famille.



      Mon Patronus :



    En fait, mon patronus est certainement le parfait reflet de ce que je suis à l'intérieur. Si on me voit prononcer le sort du patronus, on verra surgir devant moi une superbe panthère. Quel autre animal mieux que celui là pourrait me décrire ? La panthère est un chasseur, elle a son territoire et doit absolument régner sur ce qui l'entoure. C'est un animal puissant, fougueux, et rapide. Sans compter que ses griffes et ses dents acérées déchirent sans pitié celui qui essaie de lui faire de l'ombre. Alors oui, une panthère semble parfaitement correspondre à mon caractère.



      Mes Matières Favorites :



    Y a-t-il réellement une matière que je déteste ? En tout cas, elles ne sont pas nombreuses. Malgré tout, je me passionne avant tous pour les potions. C’est la seule matière que j’envisage réellement comme indispensable dans la vie. J’aime également les sortilèges, la métamorphose et l’arithmancie.



      Ma Plus Grande Peur ici :



    Ma pire phobie, elle a nécessairement un rapport avec mon épouvantard. J'ai peur de perdre le contrôle de ma petite vie, de me réveiller dans un cauchemar. Ma vie est un film dont je suis l'actrice principale. Je joue le rôle de ma vie. J'ai tellement peur de tomber dans l'anonymat, de perdre mon confort personnel, mes amis. J'ai besoin du regard des autres sur moi comme certains ont besoin de parler. Je ne pourrais pas supporter de tomber en bas de l'échelle après avoir été au sommet. Je ne m'en relèverais pas.



      Mon Animal de Compagnie :



    En réalité, j'ai bien un animal. Mes parents m'ont offert un volatile pour me permettre de communiquer plus facilement avec eux. Mais attention, je ne voulais pas n'importe quel animal. Après tout, qui n'a pas de hibou ? Alors, j'ai demandé un corbeau. Ce sont des créatures beaucoup plus intéressantes. Certains l'associent au malheur, moi je m'en moque. Ce corbeau est un animal beaucoup mieux. Il est beaucoup plus résistant que les hiboux. Et certainement aussi beaucoup plus discret.



      La Forme de mon Épouvantard :



    L'épouvantard, certaine l'épreuve la plus significative de ce que l'on est réellement à l'intérieur. On a beau tricher, jamais cette créature ne se laissera prendre à notre jeu. C'est là que notre moi profond se révèle réellement. En réalité, mon épouvantard est tout ce qu'il y a de plus commun. Ceux qui me connaissent réellement peuvent dire qu'ils le savent. J'ai peur de l'échec. Mon épouvantard se révèle être mes parents me traitant de moins que rien, étant déçu par mon comportement, mes résultats. Bref, j'ai peur de leur jugement. J'ai besoin de leur soutien et je ne supporterai jamais de décevoir la confiance qu'ils ont mis en moi. Cette peur me hante et malgré mes succès, je n'arrive pas à m'en débarrasser. L’échec scolaire est réellement ma pire peur. Suis-je même réellement capable de battre mon épouvantard ?


Dernière édition par Eden A. Carter le Mar 13 Jan - 0:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eden A. Carter
slytherin . sixth year
avatar

Nombre de messages : 5
Date d'inscription : 03/01/2009

Un peu Plus sur Moi
Links &.& Other:
Puissance Magique:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Eden A. J. Carter [T]   Mar 13 Jan - 0:42

« ... DE RACONTER POURQUOI JE SUIS VENU(E) ICI. »




    Ma Vie avant Poudlard (20 Lignes & Plus) :


["La solitude rend impatient, c'est l'impatience qui tue l'enfance." {Marc Levy}]

Chapitre 1 :Témoignage d’Eden C. Extrait de son journal intime.


    « Une naissance est toujours un événement dans la vie de deux parents. Et encore plus si c’est le premier. Et encore plus si le père est loin d’être « normal ». J’ai été appelée Eden. Je crois que mes parents n’espéraient plus avoir d’enfant. D’ailleurs, ils m’ont eu relativement tard.

    De mon enfance, je me rappelle des moments joyeux. J’adorais embêter les elfes de maison. Bon, on ne peut pas dire que j’étais une enfant calme et sérieuse. J’adorais faire toutes les bêtises possibles. J’ai toujours su ce que je voulais très tôt. J’ai gardé cette insatisfaction depuis toujours. Savez-vous quel était mon premier mot ? Encore. Je crois que ça résume exactement ma philosophie de vie. Je veux tout et tout de suite. Peut être bien que l’impatience tue l’enfance finalement. Je pense que j’ai du collectionner la plupart des jouets inimaginables et possibles. Naturellement, je m’en moquais. J’ étais tout simplement matérialiste. J’ai toujours voulu posséder les choses que les autres veulent. C’est d’ailleurs ma plus grande fierté. J’ai été très gâtée. Je ne crois pas que ça me portera préjudice. J’ai simplement une famille aimante. C’est normal de prendre soin de sa fille unique après tout…

    Alors oui, mes parents m’ont tout offert. Je suis leur seule héritière. On m’a toujours tout offert. Il faut dire que j’étais si mignonne. La parfaite petite fille de société. J’aimais particulièrement parader dans les soirées de la bourgeoisie.

    Mais, il ne faut pas uniquement me voir comme une fille superficielle. Je suis tellement plus que ça. Ne me croyez pas stupide. Je suis une Serpentard ! Alors, j’ai de grandes capacités intellectuelles. J’ai toujours préféré passer du temps à lire qu’à jouer inutilement. Bien sur, je n’inclus pas dans mes jeux de faire enrager toute la maisonnée. Je suis quelqu’un de rationnel. J’aime m’instruire. Il faut que je me montre à la hauteur de ma réputation c’est tout.

    Qui j’admire le plus ? Ma mère. J’ai une sorte de vénération pour elle. C’est le genre de personne que j’aimerai devenir. Pas un seul ennemi, tout le monde l’adore. Et elle est tellement loin des complots. Enfin, n’allez pas croire que je vais totalement changer non plus. J’aime encore faire courir les elfes dans la maison. J’ai toujours été douée pour me cacher. C’est vrai que j’ai eu une enfance dorée. J’ai pu faire tout ce que je souhaitais. Enfin tout, sauf de la magie. Je n’ai pas tellement apprécié qu’on m’empêche d’utiliser une baguette. C’était pour les grands et j’étais grande ! Je me rappelle quand on m’a dit non. Je crois qu’avant, je n’avais jamais entendu ce mot. Il était tout simplement banni de mon vocabulaire. Enfin bref, j’ai piqué une colère noire. Si on me pensait insupportable, ils n’avaient encore rien vu. Je suis lunatique parfois. Il suffit d’une parole pour que je change radicalement de caractère. J’ai le sang chaud. Pour cela, je ne tiens absolument pas de ma mère. Un sourire nostalgique fleurit toujours sur mes lèvres en repensant à l’état de ma chambre après la crise. Je me rappelle avec bonheur les plumes des oreillers éventrés qui dansaient dans la pièce. Oui, c’était beau.

    Dès l’âge de 5 ans, je connaissais presque tout sur Poudlard. Je savais que j’irais quand j’aurais 11 ans et j’attendais ce moment avec impatience. L’histoire des quatre maisons m’avait beaucoup plus. Je voulais aller à Serpentard, comme toute la famille avant moi. Serdaigle me plaisait aussi mais bon. Je crois que je suis loin d’être studieuse dans toutes les matières. Et à vrai dire la curiosité intellectuelle n’était pas mon fort. En plus, c’était une tradition familiale qui avait commencé il y a 6 générations et je ne voulais pas y mettre fin. Quel déshonneur cela aurait été de me voir aller ailleurs que dans la noble maison de Salazard ! »


    Quand elle grandit, elle devient légèrement plus égocentrique, s’intéressant uniquement à elle puisqu’elle savait pertinemment qu’elle pouvait avoir tout ce qu’elle voulait. Elle avait très bien compris que sa mère ne pouvait rien lui refuser. Elle s’amusait bien à demander toutes les choses les plus extravagantes qui soient. Elle étudiait la plupart du temps. Tout était bien jusqu'à une nouvelle crise. Il fallait avouer que c’était grisant de demander quelque chose et de l’obtenir quelques minutes plus tard, les elfes de maison à son service se mettaient en quatre pour elle et elle aimait bien les faire tourner en bourrique. C'était l'âge de l'innocence. Enfin, avoir tout ce qu'elle voulait ne l'a pas vraiment habitué à l'effort acharné au travail. Pourquoi travailler quand on avait déjà l'argent ? Eden avait une réponse toute prête à cela, elle adorait travailler. Apprendre était ce qu'elle préférait faire. Elle ne trouvait pas ça ennuyeux. Elle aimait juste se plonger dans de lourds grimoires poussiéreux enfin sur ce qui l‘intéressait.

    C’est quand elle rencontra sa tante que tout changea. Cette dernière était tout le contraire de sa mère. Elle ressemblait beaucoup à David, son frère, mais avec une touche de perversion en plus. Sans compter qu’Aurélia ne supportait pas la femme de son frère. Elle se fit donc un devoir personnel d’inculquer quelques petites notions très contestables à la charmante enfant. Et effectivement, elle réussir son travail. Dès que la petite passa plus de temps avec elle, elle commença à changer. C’était peut être subtil mais quelqu’un vivant avec elle, voyait la différence. Elle commença doucement à sombrer dans l'excès d'égocentrisme. Elle avait très bien compris qu'elle pouvait tout obtenir de tout le monde. Les Carter n'étaient après tout pas n'importe quelle famille. Sans compter qu’Eden avait un autre argument de poids, elle était vraiment belle. L'enfant ressemblait à une poupée, des boucles brunes toujours coiffées à l'anglaise, des yeux de biche, une bouche boudeuse. Oui, chacune de ses apparitions déclenchait les compliments.

    - Oh, quelle belle petite fille ! Vous avez de la chance. Tu es superbe Eden.

    - Merci madame.

    Ladite poupée se contentait d'une révérence et partait le sourire aux lèvres quêter d'autres compliments. C'était presque devenu un jeu pour elle. Elle voulait savoir combien de personnes lui diraient qu'elle était jolie. Eden adorait les bals donné par l'aristocratie. Tout était tellement beau. On se croyait dans un conte de fée. Les femmes portaient de magnifiques robes longues, les hommes d’élégants costumes noirs. C’était l’univers dans lequel elle voulait grandir. C’était ce qu’elle voulait plus tard. C'est là qu'elle commença à développer son imaginaire. En entendant les réactions qu'elle déclenchait, elle se prit à rêver. Chaque moment de sa vie était magnifié par son esprit...


Dernière édition par Eden A. Carter le Mar 13 Jan - 0:45, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eden A. Carter
slytherin . sixth year
avatar

Nombre de messages : 5
Date d'inscription : 03/01/2009

Un peu Plus sur Moi
Links &.& Other:
Puissance Magique:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Eden A. J. Carter [T]   Mar 13 Jan - 0:42

Chapitre II - Le film de sa vie.


    Les onze ans, l'âge clef pour un sorcier. Eden l'avait très bien compris. Elle attendait ce moment depuis longtemps. La fête pour son anniversaire fut somptueuse naturellement. La plupart des enfants de sang purs étaient présents. Elle n'en connaissait pas la plupart mais elle comptait bien se familiariser avec eux. Après tout, elle se retrouverait avec certains d'entre eux en première année dans quelques mois.

    La jolie brune avait passé la journée à se préparer. Elle avait son elfe personnel et celle ci l'avait coiffée et habillée. Ce devait être une journée très spéciale pour elle. Elle souhaitait s'en souvenir toute sa vie. On n'a pas tous les jours onze ans. Et surtout, on a pas droit à une baguette magique tous les jours. La baguette, elle l'attendait avec tellement d'impatience. Elle n'avait plus jamais osé en reparler depuis sa colère. La punition de son père l'avait marqué plus qu'elle ne l'avouerait. Son père, David, c'était la personne qu'elle admirait le plus. Elle voulait devenir comme ça plus tard. Enfin, le métier en moins. Parce que travailler au ministère devait être ennuyeux à mourir. Elle n'arrêtait pas de s'imaginer dans le futur. Elle se voyait encore plus belle qu'aujourd'hui avec un magnifique homme à son bras et célèbre dans le monde sorcier. Non, elle n'était pas stupide. En tant qu'héritière des Carter, elle pourrait tout avoir, elle le savait. Mais, elle voulait la gloire. Tout le monde devait connaitre son nom, la complimenter. Voilà ce qu’Eden voulait.

    Elle regardait par la fenêtre. Les invités ne tarderaient pas à arriver. La demoiselle contempla un instant le parc. Tout avait été installé sur ses conseils. De grandes tables couvertes d'une nappe blanche trônaient fièrement au milieu du jardin. De superbes orchidées de couleur égayaient les tables. Rien n'avait été laissé au hasard. Quand elle fut sure que tout était réellement comme elle le rêvait. Elle se détourna et se posta devant le miroir. Elle portait une robe rose pastel ceinturée par un nœud en organza à la taille. Ses cheveux avaient été savamment coiffés, elle se trouvait belle. Elle sourit un instant à son reflet. Dans ses yeux dansaient les images de son entrée dans le jardin. Elle se voyait passer les deux grandes portes du salon, s'arrêtant un instant sur le porche, regardant la foule qui l'admirait. Elle sourirait et descendrait ensuite gracieusement les escaliers au bras d'un garçon bien habillé. Oui, c'est comme cela que ça devait se passer. Tout irait bien. Elle était heureuse. Bientôt, elle serait à Poudlard. Bientôt, elle serait véritablement une sorcière.

    Elle inspira profondément. C’était son rôle, c’était sa fête. Ce serait son conte de fée. Elle était la princesse bien habillée, louée. Son reflet lui renvoyait ce qu’elle voulait voir. Elle était sure d’elle, souriante. Les gens applaudissaient. Oui, elle était une Carter et elle fêtait ses onze ans devant des inconnus mais devant une foule venue uniquement pour elle.

    On frappa à sa porte et elle lança un entrez d’une voix sure. Elle aperçut dans le miroir son elfe qui s’inclinait.

    - La maîtresse vous fait dire que les invités arrivent, miss.

    - Je rejoins mes parents dans un instant.

    Sur une dernière courbette, l’elfe disparu et elle se retrouva à nouveau seule. Elle ne put s’empêcher de regarder à nouveau par la fenêtre pour apercevoir effectivement des gens discutant dans le parc près de la fontaine. Elle se détourna alors, le sourire aux lèvres. C’était son entrée cette fois. Elle n’allait quand même pas la rater.

    En descendant les escaliers, elle se prépara mentalement. Dans sa tête, son scénario défilait sans cesse. Elle s’approcha de la porte du salon et vit son père se tourner vers elle. Il attrapa sa main et descendit le parvis. Eden ne put empêcher un éclair de colère de danser dans ses yeux. C’était le moment ou ils devaient se retourner et l’applaudir. Ou se croyaient-ils donc ? Elle tapa du pied agacée et sa mère se tourna vers eux.

    - Oh ma chérie, tu es superbe…

    Cette phrase suffit à sortir les invités de leur torpeur et ils applaudirent alors la petite. Elle retrouva instantanément le sourire. Voilà comment cela devait se passer. Elle releva le menton et avança au bras de son père jusqu’à la table centrale. En chemin, elle salua les adultes qui la complimentèrent sur sa tenue, son âge, sa beauté. Oui, c’était ça qu’elle aimait. C’était son film, c’était sa vie. C’était juste une vie d’enfant normale avec un destin hors du commun…

    Tout le reste de la fête se passa exactement comme elle l’imaginait. Elle souffla ses bougies, elle déballa la pile de cadeaux qu’on lui avait offert. L’adolescente sourit en découvrant son corbeau. Elle embrassa joyeusement son père. Il savait toujours comment lui faire plaisir.

    - Vraiment, je ne comprends pas pourquoi ton père a pris cet animal. Un hibou aurait été tellement plus…

    - Commun, termina d’un ton impérieux la jeune brune.

    Sa mère n’était pas comme eux. Elle était tellement coincée parfois. Comment avait-elle seulement pu l’admirer un jour ? Les règles sont faites pour être contournées, si son père lui avait appris quelque chose qu’elle n’oublierait pas, c’était ça. Tout était juste parfait. Et comme un bonheur n’arrive jamais seul, c’est bien connu, un hibou déposa une enveloppe sur la table en face d’elle. En la retournant, elle contempla le sceau rouge de l’école de magie Poudlard. Toutes les têtes se tournèrent vers elle silencieuses. Pour la première fois, elle souhaita être seule avec sa famille. Et si c’était pour dire qu’elle n’était pas acceptée ? Et si, elle n’avait aucun pouvoir magique ? Et si… Et si elle l’ouvrait ?

    - Ouvre la, pressa sa mère.

    Eden retint de justesse une remarque. Ce n’était pas le moment de se donner en spectacle. Elle déchira d’une main légèrement tremblante l’enveloppe et sortit le parchemin. En lisant les quelques mots, son visage s’éclaira.

    - Je suis admise à Poudlard.

    Comme si ce n’était pas déjà une évidence, Eden… Les silhouettes applaudirent bruyamment et elle fit à nouveau face aux félicitations de rigueur. Elle répondit avec un grand sourire. C’était une fête parfaite vraiment. Que rêver de plus en cet instant ?


Dernière édition par Eden A. Carter le Mar 13 Jan - 0:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eden A. Carter
slytherin . sixth year
avatar

Nombre de messages : 5
Date d'inscription : 03/01/2009

Un peu Plus sur Moi
Links &.& Other:
Puissance Magique:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Eden A. J. Carter [T]   Mar 13 Jan - 0:43

Chapitre III - Le vert vous va si bien...


    De la suite, Eden se rappelle d'un tourbillon. Les mois précédant Poudlard sont passés à une vitesse folle. Le moment le plus magique avant l'entrée au collège resta son doute le moment ou elle alla chercher sa baguette. Ce matin là, elle se levait pour prendre son petit déjeuner. Et elle eut l'agréable surprise de trouver son père à table. Généralement, il partait travailler tôt et elle était ravie de passer un peu de temps avec lui.

    - Vous ne travaillez pas père ?

    - Non Eden, aujourd'hui, j'ai pris ma journée. Je voulais absolument t'accompagner au chemin de Traverse.

    En entendant ses mots, les yeux de la brune s'illuminèrent. Alors, elle allait enfin avoir sa baguette ? C'était le moment tant attendu. Elle prit sur elle pour ne pas trop montrer sa joie. Après tout, en tant que sang pur, aller faire des courses ne devrait pas l'exciter autant. Le petite déjeuner fut le plus long qu'elle n'ait jamais vécu. Elle n'arrêtait pas de bouger ses pieds sous la table. Elle avait tellement hâte d'y être. Ce ne fut visiblement pas au gout de tout le monde.

    - Voulez-vous bien arrêter de gigoter ?

    - Pardon, maman. Puis-je être excusée ?

    - Va. Je t'attends dans le hall dans 20 minutes.

    Elle sourit joyeusement à son père et sortit en sautillant. Elle alla se promener dans le jardin. Il faisait chaud en cette matinée de Juillet. Jade ne pouvait pas s'empêcher de se dire qu'elle était chanceuse d'être née pendant les vacances et pendant la chaleur. Fêter son anniversaire en hiver devait être mortellement ennuyeux. Elle alla s'asseoir sur le bord de la fontaine et laissa sa main errer sur la surface lisse de l'eau. Qu'allait-elle avoir comme baguette ? Cette sortie était le signe que son entrée au collège se rapprochait lentement. Elle était tellement impatience d'apprendre la magie. Cela serait une nouvelle aventure.

    Elle rentra peu après, juste à temps pour partir. Elle attrapa le bras de David et transplana. Ils arrivèrent devant les briques de pierre de l’entrée. Elle regarda son père les toucher et le passage se forma. En voyant l’activité et les magasins, ses yeux se mirent à briller. Tout était tellement magique.

    - Si tu veux bien, nous allons acheter ta baguette en premier. Ensuite, les livres et accessoires scolaires et pour finir, tes uniformes.

    Elle attrapa son bras, et ils finirent par s’arrêter devant une devanture un peu délabrée, Olivander. En entrant, elle eut la chair de poule. C’était un endroit un peu mystérieux, un peu poussiéreux. Elle n’aimait pas perdre le contrôle.

    - Bonjour, jeune fille. Je vous attendais.

    Il prit des mesures de son bras et ensuite lui présenta des baguettes. Elle ne sut pas combien elle en essaya mais elle finit cependant par trouver une baguette qui l’acceptait. C’est soulagée qu’elle ressortit. Cet homme était vraiment effrayant. Il semblait connaitre de lourds secrets sur la nature humaine. Le reste du shopping se passa très bien. Avoir son père pour elle seule était super. D’habitude, elle passait son temps au manoir avec sa mère et David rentrait tard du ministère. Elle le voyait donc rarement. Un moment de complicité père-fille était donc le bienvenu avant de partir pour plusieurs mois d’exil.

    Les mois défilèrent rapidement et le 31 Aout, elle pénétrait dans la gare King Cross à Londres. Le Poudlard express lui apparu comme un intrus dans son film personnel. Elle allait devoir côtoyer d’autres personnes. Elle espérait retrouver certaines des enfants qu’elle voyait parfois aux bals. Après avoir dit au revoir à ses parents, les yeux humides, elle monta dans le train et réussi à se trouver un compartiment libre. Elle allait pouvoir être au calme, tant mieux. Elle sortit un livre de potions de son sac et l’ouvrit à la page qu’elle avait marquée. En entendant la porte s’ouvrir quelques minutes plus tard, elle tourna une tête agacée vers le nouvel arrivant avant de rester bouche bée. Devant elle, se trouvait un jeune garçon l’air très timide. Elle détourna la tête, l’ignorant ostensiblement. Ce qui signifiait dans son langage qu’elle l’acceptait dans son compartiment si il se taisait. Le voyage fut très silencieux. Chacun était plongé dans un livre jusqu’à l’arrivée en gare. C’est uniquement au moment de se séparer qu’elle entendit son prénom.

    - Je suis Mike.

    - Enchantée. Eden.

    Ils se retrouvèrent finalement dans le même bateau et entrèrent côte à côte dans la Grande salle. Dans quelques instants, ses prochaines années seraient scellées. La maison dans laquelle elle irait déterminerait ses amis, son futur. Elle écouta les noms s’égrener un à un jusqu’à ce que son nom soit enfin appelé. Elle s’avança d’un pas hautain vers le tabouret et on lui posa le choixpeau sur la tête.

    - Hum, une Carter hein ? J’imagine que ce sera évident dans ce cas. Ambition, ruse… Oui, c’est tout naturellement là bas que je dois t’envoyer.

    La demoiselle se releva et s’avança en souriant vers sa nouvelle maison. Ses parents allaient être fiers d’elle, elle le jurait.




        « ... DE DIRE QUI JE SUIS, EN DEHORS DU RPG & CIE. »




      Mon Avatar : Rosie Huntington
      Mon Pseudo : Cléo
      Comment je trouve le Forum : Superbe design
      Comment ai-je connu le Forum : J’étais inscrite
      Ce que je peux dire, pour L'améliorer : bein, je vois pas
      Ma Présence sur le Forum, : 4/7
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Choixpeau Magique
je sais tout .
avatar

Nombre de messages : 29
Age : 107
Nationnalité : Objet Magique.
Groupe : Personnel.
Patronus : Aucun
Date d'inscription : 01/01/2009

Un peu Plus sur Moi
Links &.& Other:
Puissance Magique:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Eden A. J. Carter [T]   Mar 13 Jan - 15:18

Bienvenue à Hogwarts, Eden A. Carter,


    Hmm..Une jeune fille qui ne se laisse pas vraiment faire. Fidèle en amitié et charmeuse avant tout..Hmm.. Honorer sa famille, c'est ce qu'elle désire..


SERPENTARD !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Eden A. J. Carter [T]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Eden A. J. Carter [T]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Démo EDEN le 7 mars à l'Usine !!!
» Ross Carter : "Mes amis m'appelaient, "une exception statistique"
» All Natural Coconut Shea Curl Defining Crème d' Eden Bodyworks
» Creme of Nature Straight from Eden
» Les produits Jane Carter Solution

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hogwarts - L'Armoire Ensorcelée :: ADVANCE YOUR CHARACTER. :: Register. :: Membres Validés.-
Sauter vers: